Le Médecin malgré lui

Le Médecin malgré lui ; © FDD
Le Médecin malgré lui
Additional information
© FDD

Farce éblouissante d’un comique moins amer que L’Amour médecin, Le Médecin malgré lui met en scène Sganarelle qui, considérant que l’habit fait le moine, renouvelle l’expérience de Dom Juan. Pour échapper à ceux qui les poursuivent son maître et lui, Sganarelle est habillé en médecin. Cela lui rapporte argent et considération auprès des ignorants. Scène de farce traditionnelle, Sganarelle s’étonne que ses patients viennent le remercier, ce à quoi Dom Juan répond que « les vrais médecins ne font pas mieux ».

Dans Le Médecin malgré lui, petite comédie en trois actes, Lucinde est amoureuse de Léandre, que son père lui refuse. Pour attendrir Géronte, la jeune fille a imaginé de devenir muette. Léandre, déguisé en apothicaire et Sganarelle en médecin par imposture, se rendent chez le père de Lucinde. Arrivés chez Géronte, le médecin charge l’apothicaire d’aller tâter le pouls de la malade et aussitôt la jeune fille retrouve la parole.

Acte III, scène 1

Léandre - Il me semble que je ne suis pas mal ainsi pour un apothicaire ; et, comme le père ne m’a guère vu, ce changement d’habit et de perruque est assez capable, je crois, de me déguiser à ses yeux. […] Tout ce que je souhaiterois seroit de savoir cinq ou six grands mots de médecine, pour parer mon discours et me donner l’air d’habile homme.

Sganarelle - Allez, allez, tout cela n’est pas nécessaire, il suffit de l’habit : et je n’en sais pas plus que vous.