Objet de la collection

Oeuvre : Précisions - 1967 1.1513 estampe Clytemnestre, poussée par Mimi Véron, profite du sommeil du Charivari pour perforer cet infortuné. Actualités, n° 55 | Art & patrimoine pharmaceutique

Numéro d'inventaire: 
1967 1.1513

Dénomination: 

estampe

Titre: 

Clytemnestre, poussée par Mimi Véron, profite du sommeil du Charivari pour perforer cet infortuné.

Actualités, n° 55

Domaine(s) DMF: 
Création / Exécution: 

création :
Daumier Honoré (auteur)

exécution :
Le Charivari (éditeur)
09/01/1850

Date de création / exécution: 
09/01/1850
Matières et techniques: 

papier (lithographie)

Mesures: 

H. 24,6 cm, l. 21,7 cm

Marques et inscriptions: 

Titre de la série (en haut au centre)
Latin / Français
ACTUALITES

Numéro dans la série (en haut à droite)
Latin
55

signature (en bas à gauche)
Latin / Français
h. D. (Honoré Daumier)

(en bas à droite)
124

nom d'éditeur inscrit (en bas à gauche)
Latin / Français
Chez Aubert Pl. de la Bourse. (Chez Aubert, place de la Bourse)

nom d'imprimeur inscrit (en bas à droite)
Latin / Français
Imp. Aubert & Cie (Aubert & Cie imprimeur)

titre (en bas)
Latin / Français
Clytemnestre, poussée par Mimi Véron, profite du sommeil du Charivari pour perforer cet infortuné.

sous-titre (en bas au centre)
Latin / Français
(Imitation libre du tableau de Guérin)

Tampon Collection M. Bouvet (petit) (en bas à droite)

Description cartel: 
Daumier imite librement un tableau peint par Pierre-Narcisse Guérin en 1817 : Clytemnestre hésitant avant de frapper Agamemnon endormi. Derrière le rideau, Clytemnestre complote avec son amant Égisthe l’assassinat de son mari Agamemnon.

Tout comme Agamemnon, Le Charivari est allongé et dort profondément, pendant que le Docteur Véron, nouvel Égisthe, pousse Mademoiselle Rachel, Clytemnestre moderne, qui tient une seringue à clystère dans sa main droite à la place du poignard. Cette scène de tragédie explique les relations tendues entre Le Charivari et le docteur Véron, agacé par les attaques incessantes du journal. Daumier augmente la pression à l’encontre de Véron car il dévoile, dans ce tableau, la relation intime de Véron avec Mademoiselle Rachel, de son véritable nom Élisabeth Rachel Félix, tragédienne du Théâtre Français.

Bibliographie: 

Delteil Loÿs. Catalogue raisonné de l'œuvre lithographié de Honoré Daumier. Orrouy : Hazard Nicolas Auguste, 1904, (p. 592)