Objet de la collection

Oeuvre : Précisions - 1998 17.45 Encart publicitaire Nétux Apothicaireries hospitalières, 9 | Art & patrimoine pharmaceutique

Numéro d'inventaire: 
1998 17.45

Dénomination: 

Encart publicitaire

Titre: 

Nétux

Apothicaireries hospitalières, 9

Domaine(s) DMF: 
Création / Exécution: 

exécution :
Laboratoires Roussel (commanditaire)
France, Ile-de-France, Paris (lieu d'exécution)
2e moitié 20e siècle
1974

exécution :
Sopel (éditeur)
2e moitié 20e siècle
1974

exécution :
Anonyme (imprimeur)
2e moitié 20e siècle

exécution :
Blin et Fils (imprimeur)
2e moitié 20e siècle

Date de création / exécution: 
2nd half 20th century
Matières et techniques: 

papier (offset)

Mesures: 

H. 41,9 cm, l. 27 cm

Description cartel: 
Le premier Hôtel-Dieu de Saint-Denis, qui aurait été fondé par Dagobert au moment de la création de la foire de Saint-Denis en 634, fut l'objet, au XVIIIe siècle, d'un litige entre le corps municipal et les religieux de l'abbaye. Pour le premier, il devait appartenir au domaine royal, donc à la ville et pour les seconds, l'Hôtel-Dieu était une dépendance de l'abbaye.
Transférée en 1935 dans une salle du musée d’Art et d’Histoire suite à la destruction de l’Hôtel-Dieu en 1907, l’apothicairerie de Saint-Denis est quasiment en tout point identique à son état du XVIIIe siècle. Les boiseries de chêne s’insèrent parfaitement dans cette pièce édifiée aux dimensions exactes de l’originale. Cinq grands vases balustres du XVIIIe siècle des manufactures de Rouen sont particulièrement remarquables. Sur les deux premiers, marqués « Theriaque » et « Orviatan », des mascarons sont entourés de serpents. La panse présente un décor polychrome de rinceaux, serpents et de grenouilles au recto, un mortier, un pilon, une spatule, une seringue et des tamarins au verso. Les trois autres à la panse moins arrondie sont ornés des mêmes attributs auxquels s’ajoutent des guirlandes de fleurs et feuillages, des rubans, des crocodiles et des alambics.

Expositions: 

Zoom sur l'apothicairerie/Ordre pharmaciens/2009
Apothicairerie hospitalière de Saint-Denis
Apothicaireries hospitalières, 9
Encart publicitaire offset Paris, 1974
Ed. Sopel. Imp. Blin et Fils
H. 41, 9 cm - L. 27 cm
© Sanofi-aventis

Transférée en 1935 dans une salle du musée d’Art et d’Histoire suite à la destruction de l’Hôtel-Dieu en 1907, l’apothicairerie de Saint Denis est quasiment en tout point identique à son état du XVIIIe siècle. Les boiseries de chêne s’insèrent parfaitement dans cette pièce édifiée aux dimensions exactes de l’originale.
Cinq grands vases balustres du XVIIIe siècle des manufactures de Rouen sont particulièrement remarquables. Sur les deux premiers, marqués « Theriaque » et « Orviatan », des mascarons sont entourés de serpents. La panse présente un décor polychrome de rinceaux, serpents et de grenouilles au recto ; un mortier, un pilon, une spatule, une seringue et des tamarins au verso. Les trois autres à la panse moins arrondie sont ornés des mêmes attributs auxquels s’ajoutent des guirlandes de fleurs et feuillages, des rubans, des crocodiles et des alambics.