Objet de la collection

Oeuvre : Précisions - 1977.2.94 livre Pharmacopoeia Augustana renovata, revisa et appendice aliquot medicamentorum selectiorum aucta Pharmacopée d'Augsbourg révisée et augmentée, avec ajout d'une annexe de plusieurs médicaments (titre traduit) | Art & patrimoine pharmaceutique

Numéro d'inventaire: 
1977.2.94

Dénomination: 

livre

Titre: 

Pharmacopoeia Augustana renovata, revisa et appendice aliquot medicamentorum selectiorum aucta

Pharmacopée d'Augsbourg révisée et augmentée, avec ajout d'une annexe de plusieurs médicaments (titre traduit)

Domaine(s) DMF: 
Création / Exécution: 

création :
Götz Gottfried Bernhard (dessinateur)

exécution :
Lobeck Tobias (graveur)

création :
Anonyme (auteur)

exécution :
Lotter J.J. (éditeur)
Allemagne, Bavière, Augsbourg (lieu d'exécution)
1734

Date de création / exécution: 
1734
Matières et techniques: 

cuir (couverture)

papier (couverture)

papier (imprimé)

Mesures: 

H. 33,3 cm, l. 22,5 cm, E. 3,7 cm, Pagination 325-39
Dimension du livre : in-folio

H. 30,4 cm, l. 19,1 cm (frontispice)

Marques et inscriptions: 

signature (en bas à gauche)
Latin
B. G. Göz del. (Bernhard Göttfried Göz l'a dessiné)

signature (en bas au centre)
Latin
I. I. Lotter excud. A. V. (J. J. Lotter l'a édité)

signature (en bas à droite)
Latin
T. Lobeck sculp. (Tobias Lobeck l'a gravé)

inscription (au centre)
Latin
Hoc tegmine felix (Ce cocon porte-bonheur)

inscription (à gauche)
Latin
Celebrata per Orbem (Célébrée dans le monde entier)

ex-libris (couverture, sur revers)
Ordre des Pharmaciens
Ex-Libris
718

Tampon Conseil national de l'Ordre (première page, page de titre, frontispice, dernière page)

tampon
Bibliothèque
Hôpital Lariboisière
(...) pharmacie

Description cartel: 
Cet ouvrage est orné d'un frontispice gravé par Tobias Lobeck d'après un dessin de Gottfried Bernhard Götz. Une femme représentant la Pharmacie est assise au pied d'un conifère, devant un paysage maritime. Elle tient les symboles des trois règnes de la nature : un serpent pour le règne animal, des roses pour le règne végétal et une branche de corail pour le règne minéral. A l'époque, le corail est en effet mal compris, sa nature intrigue encore beaucoup et il est fréquemment classé parmi les minéraux. A ses pied, on peut voir des instruments pharmaceutiques (mortier et pilon, balance). Autour de l'arbre s'enroule une banderole avec une inscription en latin : "Hoc tegmine foelix". Il pourrait s'agir d'une manière de rappeler que les médicaments issus de la nature guériront tout le monde. En haut à gauche, un ange vole en tenant une trompette. La banderole qui l'accompagne est ornée de l'inscription "Celebrata per Orbem", une manière de rappeler l'universalité de la pharmacopée, dont le titre apparaît dans un médaillon sous l'allégorie de la Pharmacie.