Objet de la collection

Oeuvre : Précisions - 1967 1.1434 estampe Armes du peuple : Armes du juste milieu La Caricature | Art & patrimoine pharmaceutique

Numéro d'inventaire: 
1967 1.1434

Dénomination: 

estampe

Titre: 

Armes du peuple : Armes du juste milieu

La Caricature

Domaine(s) DMF: 
Création / Exécution: 

création :
Philipon Charles (auteur)

Aubert (imprimeur)
1831 (vers)

Date de création / exécution: 
1831
Matières et techniques: 

papier (lithographie en couleur)

Mesures: 

H. 18,5 cm, l. 31 cm
Clairevoie

Marques et inscriptions: 

Tampon Collection M. Bouvet (petit) (en bas à droite)

Description cartel: 
La caricature médico-pharmaceutique politique détourne l’iconographie pharmaceutique à des fins politiques et utilise souvent comme objet symbolique la seringue à clystère. Dans cette œuvre, l’artiste travestit les armoiries et oppose les armes du peuple à celles du Juste-Milieu, qui selon lui, caractérisent la politique orléaniste. En 1830, Charles X a abdiqué laissant la place à Louis-Philippe Ier roi des Français. Sur le blason, le drapeau tricolore est surmonté d’une fleur de lys, d’une abeille et d’un dindon. Au-dessus, un bonnet de nuit agrémenté d’une cocarde tricolore d’un côté et de l’autre d’une cocarde blanche, symbolisent la duplicité du « roi-citoyen ». Derrière, deux seringues à clystère se croisent comme des armes grotesques : l’une à canule droite, l’autre à canule recourbée appelée « soi-même ». Est-ce une allusion à l’immobilisme gouvernemental ou au maréchal Lobau qui quelque temps auparavant réprima un mouvement d’insurrection à l’aide de lances à incendies ?

Elements de la représentation: