Objet de la collection

Oeuvre : Précisions - 1967 2.241 estampe Den Grooten Barbiers Winckel... | Art & patrimoine pharmaceutique

Numéro d'inventaire: 
1967 2.241

Dénomination: 

estampe

Titre: 

Den Grooten Barbiers Winckel...

Domaine(s) DMF: 
Création / Exécution: 

création :
Anonyme (graveur)
< Hors hiérarchie >, Flandres (lieu de création)
17e siècle

Date de création / exécution: 
17th century
Matières et techniques: 

papier (taille douce)

Mesures: 

H. 27,5 cm, l. 32,2 cm

Marques et inscriptions: 

Tampon Collection M. Bouvet (petit) (en bas à droite)

Description cartel: 
La pharmacie et les sciences médicales font souvent l’objet de caricatures. Les artistes se font en effet un plaisir de dénoncer l’incompétence, la malhonnêteté ou la fatuité de certains praticiens. Mais ces caricatures se doublent parfois d’une satire politique, dont la signification nous échappe parfois aujourd’hui. Cette gravure anonyme se moque ainsi des Espagnols après leur défaite à la bataille navale des Dunes le 21 octobre 1639.
La scène prend place dans une échoppe de barbier. L’Espagne vaincue est incarnée par Don Diego de Castille, un gros Espagnol souffrant d’hydropisie – une maladie qui se caractérise par des gonflements provoqués par des épanchements de liquide. Il est assis au centre de la composition, un hibou sur la tête et crache la flotte espagnole dans le mouillage des Dunes, tandis qu’il évacue soldats espagnols et pièces d’or par le fondement. Il est assisté d’une armée de médecins. À droite, un médecin suisse (E) accompagné de Jacques Colaert, l’amiral de Dunkerque (C), lui prend le pouls. Un marin hollandais (F) lui tend des oranges. À gauche, un chirurgien français (D) élégamment vêtu, assisté de M. Relève-Moustache (G), lui tient le bras sur lequel un groupe de cardinaux pratique une saignée. On reconnaît parmi eux le cardinal de Richelieu.
Cette scène incarne ainsi parfaitement les trois piliers de la médecine du XVIIe siècle, repris par Molière dans son Malade imaginaire : administrer le clystère, saigner, purger.