Objet de la collection

Oeuvre : Précisions - 2021.4.3 Sirop de digitale ; bouteille | Art & patrimoine pharmaceutique

Numéro d'inventaire: 
2021.4.3

Dénomination: 

Sirop de digitale

bouteille

Création / Exécution: 

fabrication :
Jean Labélonye (fabricant)
France (lieu de fabrication)
entre 2e quart 19e siècle et 3e quart 19e siècle

Date de création / exécution: 
entre 2nd quarter 19th century et 3rd quarter 19th century
Matières et techniques: 

verre (Bouteille)

étain (estampé, bouchon)

papier (imprimé, étiquette)

Mesures: 

H. 21,5 cm, D. 6 cm

Marques et inscriptions: 

cachet de vente (bouchon)
Latin / Français
SIROP DE DIGITALE DE LABELONYE PHen A PARIS (Sirop de digitale de Labélonye, pharmacien à Paris)

Etiquette
Latin / Français
Labélonye

Etiquette (sur panse)
Latin / Français
SIROP DE DIGITALE LABELONYE
Pharmacien, rue d'Aboukir, 99 (anc. rue Bourbon-Villeneuve, 19), Paris
Chaque bouteille doit être scellée d'une bande portant ma signature et d'une capsule revêtue du cachet ci-dessous.
Labelonye

Etiquette (en bas)
Latin / Français
DON de Mr LEHERPEUR

Etiquette (dos)
Latin
20

Description cartel: 
Il est difficile de savoir quand on a commencé à utiliser la digitale en médecine. Fuchs (XVIe siècle) est le premier auteur à la désigner clairement, contre les affections de poitrine. Des expériences sont menées au XVIIIe siècle et elle est utilisée dans le traitement de l’hydropisie. On l'utilise pour traiter cette pathologie en France à partir du début du XIXe siècle, ainsi que contre les infections pulmonaires et les maladies du cœur.
La recette mise au point par Labélonye au milieu du siècle se veut plus fiable que la digitale préparée sous d'autres formes et aurait l'avantage d'être mieux supportée, y compris par les organismes fragiles. Ses propriétés diurétiques et sédatives sont soulignées par La Gazette médicale de Paris, qui insiste sur son innocuité pour les organes digestifs.

Elements de la représentation: 
Utilisation / Destination: 

médicament