Objet de la collection

Oeuvre : Précisions - 1998 17.47 Encart publicitaire Glifanan Apothicaireries hospitalières, 11 | Art & patrimoine pharmaceutique

Numéro d'inventaire: 
1998 17.47

Dénomination: 

Encart publicitaire

Titre: 

Glifanan

Apothicaireries hospitalières, 11

Domaine(s) DMF: 
Création / Exécution: 

exécution :
Laboratoires Roussel (commanditaire)
France, Ile-de-France, Paris (lieu d'exécution)
2e moitié 20e siècle
1975

exécution :
Sopel (éditeur)
2e moitié 20e siècle
1975

exécution :
Anonyme (imprimeur)
2e moitié 20e siècle

exécution :
Blin et Fils (imprimeur)
2e moitié 20e siècle

Date de création / exécution: 
2nd half 20th century
Matières et techniques: 

papier (offset)

Mesures: 

H. 27 cm, l. 42 cm

Description cartel: 
Cette apothicairerie est le résultat de la fusion en 1803 des apothicaireries de l’Hôpital Général Royal créé par Madame de Montespan en 1689 et de l’ancien Hôpital de la Charité fondé en 1670. Riche de plus de 230 faïences, elle est aujourd’hui entièrement reconstituée dans une des salles de la bibliothèque municipale. Le groupe sculpté posé sur la table est peut-être l’œuvre d’un artiste flamand du XVIe siècle. Tout comme à Bourg-en-Bresse, cette représentation de la trinité mariale est le témoin de la dévotion des soignantes et des malades. Sainte Anne tient sur ses genoux la Vierge Marie couronnée et l’Enfant Jésus portant un globe terrestre. Selon la légende, cette sculpture serait un don de Louise de Marillac (1591-1660), fondatrice de l’ordre des Filles de la Charité à la ville. D’autres éléments méritent une attention particulière : les boiseries au motif de guirlandes sculptées, les silènes finement décorées de fleurs en marqueterie ou encore les motifs Louis XVI en camaïeu vert des niches et étagères…

Expositions: 

Zoom sur l'apothicairerie/Ordre pharmaciens/2009
Apothicairerie hospitalière de Saint-Germain-en-Laye
Apothicaireries hospitalières, 11
Encart publicitaire offset Paris, 1975
Ed. Sopel. Imp. Blin et Fils
H. 27 cm - L. 42 cm
© Sanofi-aventis

Cette apothicairerie est le résultat de la fusion en 1803 des apothicaireries de l’Hôpital Général Royal créé par Mme de Montespan en 1689 et de l’ancien Hôpital de la Charité fondé en 1670. Riche de plus de 230 faïences, elle est aujourd’hui entièrement reconstituée dans une des salles de la bibliothèque municipale.
Le groupe sculpté posé sur la table est peut-être l’œuvre d’un artiste flamand du XVIe siècle Tout comme à Bourg-en-Bresse, cette représentation de la trinité mariale est le témoin de la dévotion des soignantes et des malades. Sainte Anne tient sur ses genoux la Vierge Marie couronnée et l’enfant Jésus portant un globe terrestre. Selon la légende, cette sculpture serait un don de Louise de Marillac (1591-1660), fondatrice de l’ordre des Filles de la Charité à la ville.
D’autres éléments méritent une attention particulière : les boiseries au motif de guirlandes sculptées, les silènes finement décorées de fleurs en marqueterie ou encore les motifs Louis XVI en camaïeu vert des niches et étagères…