Objet de la collection

Oeuvre : Précisions - 1998 17.40 Encart publicitaire Glifanan Apothicaireries hospitalières, 4 | Art & patrimoine pharmaceutique

Numéro d'inventaire: 
1998 17.40

Dénomination: 

Encart publicitaire

Titre: 

Glifanan

Apothicaireries hospitalières, 4

Domaine(s) DMF: 
Création / Exécution: 

exécution :
Laboratoires Roussel (commanditaire)
France, Ile-de-France, Paris (lieu d'exécution)
2e moitié 20e siècle
1974

exécution :
Sopel (éditeur)
2e moitié 20e siècle
1974

exécution :
Blin et Fils (imprimeur)
2e moitié 20e siècle

exécution :
Blin et Fils (imprimeur)
2e moitié 20e siècle

Date de création / exécution: 
2nd half 20th century
Matières et techniques: 

papier (offset)

Mesures: 

H. 27 cm, l. 42 cm

Description cartel: 
Bien que de petite taille, l’apothicairerie de L’Isle-sur-la-Sorgue attire l’œil par ses boiseries polychromes. Datant de la seconde moitié du XVIIIe siècle, celles-ci sont formées de panneaux découpés, moulurés et peints en bleu, rouge et doré. Des motifs tels que des fleurs, des guirlandes de feuillages et des compositions mêlant rinceaux, arabesques et coquilles agrémentent l’ensemble. Les tiroirs sont encadrés d’un liseré rouge. Le nom des substances qu’ils contiennent est inscrit au centre d’un cartouche de feuillage doré. L’apothicairerie abrite une collection de pots en faïence de Moustiers, à décor bleu du XVIIIe siècle, des pots en porcelaine de Paris du XIXe siècle et un mortier en bronze réalisé en 1603 par le fondeur Serre-Balthazard. Le plafond porte les armoiries de l’abbé Louis de Sade (aigle impérial à deux têtes) grâce à qui les travaux d’achèvement de l’Hôtel-Dieu furent menés à bien dans les années 1750.

Expositions: 

Zoom sur l'apothicairerie/Ordre pharmaciens/2009
Apothicairerie hospitalière de l'Hôtel-Dieu d'Isle-sur-la-Sorgue
Apothicaireries hospitalières, 4
Encart publicitaire offset Paris, 1974
Ed. Sopel. Imp. Blin et Fils
H. 27 cm - L. 42 cm
© Sanofi-aventis

Bien que de petite taille, l’apothicairerie de L’Isle-sur-la-Sorgue attire l’œil par ses boiseries polychromes. Datant de la seconde moitié du XVIIIe siècle, celles-ci sont formées de panneaux découpés, moulurés et peints en bleu, rouge et doré. Des motifs tels que des fleurs, des guirlandes de feuillages et des compositions mêlant rinceaux, arabesques et coquilles agrémentent l’ensemble. Les tiroirs sont encadrés d’un liseré rouge. Le nom des substances qu’ils contiennent est inscrit au centre d’un cartouche de feuillage doré.
L’apothicairerie abrite une collection de pots en faïence de Moustiers, à décor bleu du XVIIIe siècle, des pots en porcelaine de Paris du XIXe siècle et un mortier en bronze réalisé en 1603 par le fondeur Serre-Balthazard.
Le plafond porte les armoiries de l’abbé Louis de Sade (aigle impérial à deux têtes) grâce à qui les travaux d’achèvement de l’Hôtel-Dieu furent menés à bien dans les années 1750.